Caprices d'artistes

Publié le par Florence Lamarque

N'ayez crainte, je ne vais pas parler de certains de mes petits camarades en utilisant ce titre d'édito, mais je souhaitais juste faire un petit clin d'oeil à deux amies artistes.
Il est vrai que l'on peut me reprocher de déserter les vernissages mais ce qui m'intéresse dans le contact avec le monde artistique, c'est l'innovation de son positionnement dans la société, et non ces moments de communication ou de marketing.

Alors pourquoi, "caprices d'artistes" ? Anne et Cécile m'ont appris il y a peu, qu'un caprice était "une oeuvre d'art s'écartant de règles ordinaires". Je trouve cette définition magnifique, illustrant magistralement leur vie. Quelles sont leurs conditions de vie? La plupart vivent de petits boulots et du RSA. Leur question quotidienne est donc "comment s'investir dans une création quand on ne sait pas comment payer les matériaux pour construire une oeuvre?" Il me semble que c'est très illustratif de la société dans laquelle on vit. Certes il existe le statut des intermittents du spectacle  mais les plasticiens ne peuvent bénéficier de cette prestation. Alors beaucoup s'épuisent et cette souffrance peut déteindre sur l'énergie qu'ils mettent dans leurs oeuvres. On prive donc nos enfants d'un grand vent de renouveau...

C'est pourquoi, une fois n'est pas coutume, je vous engage à aller les rencontrer les 26 et 27 Septembre au Hangar 27 où, dans le cadre de la fête du Bassin, Anne Dubois Kremer, Blade, Cécile Lévécot, Christophe Conan, Emilie Dupuch et Jean François Buisson présenteront des visions et des expressions différentes et complémentaires sur le thème de "Bordeaux, capitale des eaux mélées".    

Publié dans Editorial

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
Dans votre billet on est à mille lieues du grand évènement qui s'annonce, Evento.
Vous montrez combien il est difficile pour un artiste vivant avec peu de moyens d'exprimer sa vision de l'art.
Au contraire, Evento donne l'impression d'être un caprice pour enfants gâtés à qui on ne refuse rien et surtout pas les moyens financiers.
Répondre